Participer à un jardin partagé

Participer à un jardin partagé

Pour enfin se retrouver dans un espace convivial et bénéfique pour la planète, créez ou participez à un jardin partagé.

Situés sur des terrains municipaux ou sur des terrains privés, au pied d’un immeuble, sur une terrasse ou en toiture, les jardins partagés sont aménagés et animés par des habitants d’un même quartier. Ils ont vocation à être accessible au public pour favoriser les rencontres de proximité, développer le lien social entre les différentes générations et de favoriser la biodiversité !
Partager sur

À vous de jouer

 

Rejoindre un jardin partagé existant 

Avec plus de 112 jardins partagés à Paris, vous pouvez consulter la cartographie des jardins partagés parisiens pour voir si un jardin partagé existe dans votre arrondissement ou près de chez vous, ou encore obtenir les coordonnées des différents jardins

Vous avez repéré un jardin partagé que vous souhaitez rejoindre ? Vous pouvez contacter l’association gestionnaire du jardin afin d’avoir plus d’informations. 

 

Créer un jardin partagé

1. Regroupez-vous en association

Réunissez les habitants intéressés et les partenaires locaux (écoles, autres associations, etc.) Une fois l’association constituée, vous pouvez contacter l’équipe Main Verte de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement qui vous accompagnera votre démarche. La Mairie d’arrondissement et la Mairie de Paris se concertent ensuite pour la mise en place du projet. L’équipe de La Main Verte apporte des conseils et veille au respect de la charte. 

 

2. Repérez un terrain

Les jardins partagés peuvent trouver leur place dans un espace vert municipal, sur une friche urbaine sans usage, sur des terrains privés, sur des toits, etc. 

Des renseignements peuvent être obtenus auprès du service urbanisme de votre mairie d’arrondissement : le Plan Local d’Urbanisme (PLU) et le cadastre vous permettront d’identifier les terrains et leurs propriétaires. Les conseils de quartier et associations locales peuvent aussi être des sources riches en informations. La Mairie de Paris peut aussi faire des propositions. Les bailleurs sociaux accueillent également des jardins partagés sur leurs espaces verts ou sur leurs toits terrasses.

 

3. Formalisez votre projet par écrit

Montez un dossier qui décrit votre projet de jardin partagé :

  • Description et motivation de l’association

  • Activités du futur jardin : Animations, horaires, etc. 

    • Des activités de sensibilisation : visite, présentation, etc.

    • Des activités de découverte : compostage, ornithologie, etc.

    • Des activités collectives de détente : jardinage, etc.

    • Des activités culturelles : théâtre, sculpture, etc.

    • Des participations aux manifestations locales (Fête des jardins, par exemple)

  • Définissez un budget 

 

4. Faire connaître son jardin

Il est important de partager les événements que vous organisez sur le site « Acteur du Paris Durable » mais aussi dans le réseau Main Verte, sur des blogs illustrés, via les média locaux, auprès des commerçants et des écoles du quartier, etc.

 

5. Adhérez à la charte Main Verte 

Le programme Main Verte, créé par la Ville de Paris, soutient les jardins partagés. Ceux situés sur le domaine public adhèrent de fait à la charte Main Verte. Ceux situés sur le domaine privé peuvent y adhérer s’ils le souhaitent. Les associations s’engagent alors :

  • À mener une gestion écologique de ce jardin.

  • À ouvrir le jardin au public au moins deux demi-journées par semaine dont une le week-end.

  • À afficher les coordonnées de l’association, les horaires d’ouvertures, ainsi que son programme d’activités.

  • À organiser au moins un événement public par saison de jardinage.

  • À fournir un rapport d’activité annuel.

L’association intègre ainsi le réseau Main Verte et reçoit sa lettre d’information, ainsi que le programme d'ateliers de jardinage, conférences, et trocs proposés à la Maison du jardinage.

Motiver / Rassembler

  • Mettez en avant les arguments écologiques, sociaux et pédagogiques, en particulier pour les enfants 

    • Un coin de nature, la protection de la faune et de la flore, le respect des saisons, compostage des déchets organiques, etc.

    • La découverte des plantes, des fruits et légumes, des saisons, etc.

  • Organisez une campagne de communication et de sensibilisation autour du projet : présentation au Conseil de quartier, soirée-débat, campagne d’affichage, cours de jardinage avec un expert, cours sur le compostage avec un « maître composteur ».

  • Intégrez au maximum les acteurs locaux : autres associations, écoles, centres de loisirs du quartier, élus, commerçants, etc. 

 

Financer

  • Frais à prévoir pour l’entretien du jardin : éventuels travaux de construction, matériel de jardinage, graines et semences, outils de communication (affiches, pancartes, etc.). 

  • Sollicitez une subvention auprès de la mairie d’arrondissement, le Conseil de quartier, la Mairie de Paris. Pour la partie sensibilisation, une participation de la copropriété ou du comité d’entreprise participant au jardin peut être demandée. 

  • Faites appel au financement privé (fondation, mécénat) ou à l’autofinancement (collecte, cotisation, kermesse, brocante, etc.). 

  • Pour faire des économies ; créez un système de troc avec d’autres jardins partagés (surplus de graines, de compost, échange de matériel). 

Le saviez-vous ?

Petite histoire parisienne

  • Depuis 2002, la Mairie de Paris a mis en place le « programme Main Verte » qui accompagne les habitants, regroupés en association, dans leur démarche de création d’un jardin partagé. Ce programme organise diverses activités (conférence, ateliers, troc, lettre d’actualités, etc.) et permet la mise en place d’un vrai réseau de jardins qui doivent rester dans l’esprit de la « Charte Main Verte » qu’ils ont signée : ouverture sur le quartier, non utilisation de produits phytosanitaires… Avec l’adoption de son Plan Biodiversité 2018-2024, la Ville souhaite encourager et accompagner les démarches participatives en faveur de la biodiversité telles que la création et le développement de jardins partagés. 

  • La Ville de Paris vise une réduction des émissions de gaz à effet de serre de 25% conformément au Plan Climat. Elle met en place une stratégie d’adaptation du territoire au changement climatique, avec des actions telles que la création d’espaces verts, de toitures et murs végétalisés et de jardins partagés, etc.

 

Outils et infos pratiques

La Maison du jardinage de la Ville de Paris (Agence d'écologie urbaine, Direction des Espaces Verts et de l'Environnement)

 

Guides

 

Sites Internet

 

Pour en savoir plus : 

  • Jardiner bio, Zéro phyto - Engrais naturels : pour des plantes sans carences, plus résistantes, moins sujettes aux attaques, quelques astuces simples pour enrichir le sol des végétaux en pot ou en pleine terre.

 

  • Jardiner bio, Zéro phyto - Recettes et astuces contre les indésirables :  sans risque pour l’environnement et la santé, des trucs et préparations naturelles faciles pour lutter contre la prolifération des indésirables des plantes d’intérieur comme d’extérieur.

 

  • Jardiner bio, Zéro phyto – Les préparations végétales : macération, infusion, décoction. Alternatives naturelles ces 3 préparations végétales aux principes actifs croissants sont utilisées comme insecticide ou fongicide sur les plantes d’intérieur comme d’extérieur.

 

  • Nichoir à moineaux : tous acteurs de la biodiversité à Paris.

Problème de logement en ville pour les moineaux ?

Avec des outils simples et une planche de bois, fabriquez un nichoir pouvant abriter trois couples de moineaux. Pour en savoir plus sur les actions de la Ville de Paris en faveur de la biodiversité, rendez-vous sur www.paris.fr

 

 

  • Accueillez les auxiliaires décomposeurs : tous acteurs de la biodiversité à Paris.

Les petites bêtes au service du jardinier. Dans votre jardin, elles se révèleront être de précieux auxiliaires ! Pour une bonne terre dans un jardin, laissez cloporte, fourmis et vers de terre faire leur travail de décomposeur ! Pour en savoir plus sur les actions de la Ville de Paris en faveur de la biodiversité, rendez-vous sur www.paris.fr

 

 

  • Accueillez les auxiliaires pollinisateurs : tous acteurs de la biodiversité à Paris.

Les petites bêtes au service du jardinier. Dans votre jardin, elles se révéleront être de précieux auxiliaires ! Pour que vos plantes fructifient, installez des gîte à insectes, offrez des lieux de pontes et de nourrissages (prairie, zone de friche).Pour en savoir plus sur les actions de la Ville de Paris en faveur de la biodiversité, rendez-vous sur www.paris.fr

 

 

  •  Accueillez les auxiliaires prédateurs : tous acteurs de la biodiversité à Paris.

Les petites bêtes au service du jardinier. Dans votre jardin, elles se révéleront être de précieux auxiliaires ! Rien de mieux dans un jardin que crapaud, hérisson, orvet, coccinelle, libellule, oiseaux pour limiter les ravageurs (escargot, limace, puceron, chenille, moustique..) qui composeront leur repas. Offrez-leur un gîte (nichoir, tas de bois, mare...). Pour en savoir plus sur les actions de la Ville de Paris en faveur de la biodiversité, rendez-vous sur www.paris.fr

 

 

Autres fiches à découvrir
Ce thème vous intéresse ? Découvrez d'autres fiches pratiques !