Parcourir Paris à pied

Parcourir Paris à pied

« Les banlieusards se précipitent, les personnes qui font leurs courses se promènent au hasard, les randonneurs font de la randonnée, les amoureux flânent, les touristes se promènent... mais nous marchons tous. » - Charte international de la marche - septembre 2006.
Partager sur

Brève définition

La marche concerne tout le monde : « elle est la première chose qu’un bébé souhaite faire et la dernière chose qu’une personne âgée souhaite abandonner. » (John Butcher, fondateur de Walk 21, 1999)

Elle permet d’avoir accès aux loisirs et services, de continuer d’avoir une vie sociale et elle améliore la condition physique, donc la santé. La ville n’est pas seulement un espace de circulation, en se déplaçant à pied on peut retrouver la ville comme un lieu que l’on habite : on y travaille, on le visite, on y discute…

"D’ailleurs, pour les enfants, la découverte de l’environnement, de la rue, de la ville est l’occasion pour eux de se confronter au réel, de s’affirmer, de grandir, de constituer leur personnalité." (Propos recueillis dans l'appel à projet "Rues aux enfants")

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux 

Le territoire parisien est globalement très exposé à la pollution atmosphérique, au bruit, et est concerné par des enjeux spécifiques. (Source : le Plan Parisien de Santé Environnementale - 2015)

Paris est situé dans une cuvette : au centre d’une unité urbaine hyper dense de 10 millions d’habitants et peut aussi être affecté par les masses d’air en provenance d’autres grandes zones urbaines et industrielles françaises, et européennes. Parmi la soixantaine de polluants suivis par Airparif et les 13 polluants réglementés, cinq dépassent tous les ans au moins une norme : les particules (PM10 et PM2,5), le dioxyde d’azote (NO2), le benzène (C6H6) et l’ozone (O3). On observe des niveaux chroniques de pollution globalement stables depuis des années dans l’agglomération parisienne. Les concentrations de certains polluants ont diminué (SO2, Benzène, CO, Pb) grâce à la réduction des émissions industrielles (SO2), aux progrès technologiques des véhicules (Co, Pb) et aux réglementations (Benzène, Pb). Néanmoins, les concentrations d’autres polluants (particules, NO2, ozone, ...) restent plus préoccupantes.

Paris lutte contre la sédentarité en renforçant la marchabilité et la cyclabilité des espaces publics, et en réduisant les espaces confisqués par la voiture.

 

Petite histoire parisienne

Connaissez-vous l’histoire de la Petite Ceinture ? Vous savez, cette ligne de train qui fait le tour de Paris à l’intérieur des boulevards des Maréchaux !

Au milieu du XIXe siècle, les 32 km de cette voie ferroviaire étaient utilisés pour le transport de voyageurs et de marchandises. Malgré les 39 millions de visiteurs en 1900, avec l’entrée du métropolitain, le trafic de la ligne va s’essouffler très rapidement. En à peine un siècle, les 23 km de la ligne ne sont plus ouverts à la circulation ferroviaire. Entre 2007 et 2011, elle est transformée en Trame Verte et Bleue avec des sentiers nature, des promenades et des jardins partagés. En juin 2017, le GR Paris 2024 premier sentier 100% parisien a été inauguré, créé en soutien à la candidature de Paris aux jeux olympiques et paralympiques. 

À vous de jouer

1
Se remettre à la marche

Sur des trajets courts, la marche peut être plus rapide que les transports en commun ; alors chaussez-vous confortablement de chaussures « marchantes ».

2
Trouver du matériel

Vous pouvez trouver du matériel d’occasion sur Trocathlon.fr.

Vous pouvez être confronté aux intempéries : outre de bonnes chaussures, il faut un (léger) parapluie ou une veste à capuche, et c’est tout !

3
Trouver des compagnons si vous souhaitez vous entraîner un peu plus

Motiver

Expliquez à vos amis que c’est un gain de temps, d’argent, d’énergie, de santé et d’autonomie (surtout auprès des jeunes/adolescents).

Pour commencer en redécouvrant votre arrondissement, inscrivez-vous aux marches exploratoires.

Si vous souhaitez vous entraîner un peu plus, informez-vous lors d’événements dédiés à la pratique de la marche, comme par exemple le Salon Destination Nature.

 

Se réapproprier l’espace public !

A Paris, il existe de nombreux lieux où l’espace public est redonné aux citoyens.

Les berges de Seine rendues aux piétons sont très fréquentées, la petite ceinture n’est plus un lieu fermé, les parcs ouverts jour et nuit sont aussi voués à la découverte par la marche.

Une liste des quartiers piétons de Paris est disponible sur le site officiel de l’Office de Tourisme et des Congrès de Paris.

Paris accueille le 3e week-end de septembre « Parking Day » : une manifestation qui permet aux citoyens, artistes, activistes d’investir temporairement des places de parking payantes pour les transformer en espaces conviviaux artistiques, végétalisés.

 

Financer

Vu le matériel et la gratuité de l’espace public… c’est un financement quasi nul !

 

Les clés du succès

 

Vigilance

 

Outils et infos pratiques

Cartes

  • Pour savoir s’il vaut mieux marcher ou prendre le métro, vous trouverez sur cette carte les indications du temps à pied entre chaque station.

  • La carte Paris Respire, produite par la Ville de Paris, répertorie les voies fermées à la circulation.

  • Retrouvez tous les parcours, promenades, traversées, randonnées (192) à Paris, disponibles en carte IGN.

 

Balades et visites 

 

Guides

 

Chartes, décrets

 

Sites Internet

Autres fiches à découvrir
Ce thème vous intéresse ? Découvrez d'autres fiches pratiques !