Organiser un Système d’Échange Local entre voisins

Organiser un Système d’Échange Local entre voisins

Du pull tricoté par votre voisine retraitée, au frigo ressuscité par le bricolo d'en face, les systèmes d'échanges locaux peuvent transformer votre quotidien, vous allez rencontrer vos voisins et enfin comprendre comment marche cette satanée perceuse !
Partager sur

Brève définition

L’échange de services et de savoirs est une transaction non monétaire, réalisée entre deux personnes volontaires qui se sont mises d’accord. Il permet en plus de favoriser les bonnes relations de voisinage. 

Les Systèmes d’Échange Local (SEL) en sont la forme la plus courante. Comme pour du troc, les échanges sont comptabilisés et estimés grâce à une « monnaie » propre à l’association (en grains de sel par exemple). Celui qui propose ses services gagne des grains et celui qui en bénéficie, en dépense. Le « montant » de la transaction est fixé par l’association puis négocié par les deux personnes qui effectuent l’échange. 

D’autres systèmes comme les Réseaux d’Échanges Réciproques de Savoirs (RERS), ou les Troqueurs de temps, mettent en relation des personnes qui souhaitent échanger leurs savoirs (savoir-faire ou connaissances) simplement en se basant sur un principe de réciprocité, mais sans prise en compte de la valeur du service rendu ou du temps passé, c’est à dire sans monnaie d’échange. 

 

À vous de jouer

Créer un système d’échange

1
Constituez une équipe de départ : faites circuler l’information autour de vous pour former un groupe initiateur.

Mettez des petites annonces dans la cage de l’immeuble et des immeubles alentours. 

2
Le type de fonctionnement sera déterminé à ce moment-là (pyramidal, collégial ou autre) et une charte pourra être rédigée.

.

3
Créez une association (choisir entre l’association de fait ou l’association déclarée en Préfecture).

.

4
Assurez-vous que les membres possèdent une assurance responsabilité civile.

.

5
Organisez les membres du bureau (un président, un secrétaire et un trésorier).

.

6
Ouvrez un compte bancaire pour gérer la récolte de fonds, de subventions, la promotion et les frais de fonctionnement.

.

7
Faites une déclaration à la CNIL pour le fichier des adhérents.

.

8
Informez les membres pour leur faire découvrir les offres et demandes, la nouveauté en éditant un catalogue des ressources et un bulletin mensuel d’information.

Il est important de laisser la participation libre et non contraignante au projet.

9
Organisez des événements, des rencontres pour renforcer les liens entre les membres.

Faites des moments de troc un moment de rencontre, de partage : vous pouvez offrir le café, organiser un événement plus grand où plusieurs troqueurs se rencontrent, etc. Les troqueurs doivent ressentir l’appartenance à une communauté.

10
Recrutez de nouveaux membres en organisant des réunions d’information.

.

Participer à un Système d’échange

1
Recherchez les systèmes d’échange existant à proximité de votre domicile ou de votre lieu de travail.

.

2
Identifiez les savoirs que vous voulez transmettre et réfléchissez à ceux que vous souhaitez découvrir.

.

3
Si cela n’est pas un système d’échange formalisé mais seulement entre voisins n’hésitez pas à indiquer les produits et les services que vous achetez ou ceux que vous offrez.
  • Passez commande à plusieurs pour bénéficier de prix de gros : livraison de paniers bios, achat d’énergie, etc.

  • Louez à plusieurs ou à tour de rôle une voiture pour faire vos déplacements lointains

  •  Mutualisez les équipements que vous n’utilisez que ponctuellement : une remorque, un barbecue, une perceuse, un appareil à raclette, etc.

4
Identifiez vos motivations et participez à une réunion d’information pour être certain de vous investir dans une activité qui correspond à vos besoins et envies, à long terme !

.

Financer

  • Le coût de l’adhésion à l’association est symbolique pour permettre à chacun d’adhérer et de participer à un SEL ou un RERS.

  • Les SEL et RERS se développent particulièrement en temps de crise puisqu’ils permettent de répondre à des besoins sans faire appel à l’économie classique. Ici, point de monnaie sonnante et trébuchante!

  • De manière générale, à part une participation pour l’apéro, la bonne entente entre voisins et l’échange de services ne coûtent que de la bonne volonté. Ils entrainent même plutôt des économies. Et nullement besoin d’être propriétaire pour vous lancer !

 

Les astuces

Vigilance

  • Il est nécessaire d’organiser ou de participer à une réunion d’information ou d’échanger avec des membres et voisins pour être certain de s’engager pour de bonnes raisons et ne pas être déçu.

  • Les systèmes d’échanges de savoirs et savoir-faire sont des échanges qui doivent favoriser les liens de solidarité, et non une forme d’économie souterraine. Pour se protéger du risque d’être considéré comme du travail au noir, les échanges doivent être totalement transparents, tout comme les comptes des associations.

 

Outils et infos pratiques

Guides

 

Sites Internet

Réseaux

Exemples de SEL/RERS

 

Sites communautaire :

Autres fiches à découvrir
Ce thème vous intéresse ? Découvrez d'autres fiches pratiques !