Aménager un jardin pédagogique / Créer un jardin pédagogique / Éduquer / Jardin éducatif

Aménager un jardin pédagogique / Créer un jardin pédagogique / Éduquer / Jardin éducatif

Rien de tel que d'observer pousser une courgette - les pieds dans la terre, les mains sur le sécateur - pour recréer du lien intergénérationnel et construire l'identité de son quartier. Pour cela, il faut cultiver notre jardin...pédagogique !
Partager sur

Brève définition

Un jardin pédagogique est un moyen original de faire se rencontrer tout type de public et de mélanger les générations : des enfants, des jeunes, des personnes âgées. Des activités ludiques y sont organisées pour que chacun mette la main à la pâte, et prenne conscience de la nature et de l’environnement qui l’entoure : ateliers de jardinage, pratiques artistiques, découvertes de la faune et la flore parisiennes, etc.

À vous de jouer

 

1. Étude de faisabilité

  • Recenser des espaces verts vacants dans le quartier.

  • Évaluer les ressources naturelles locales avec le concours d’une association (de protection de la biodiversité, de jardinage, etc.).

  • Présenter la trame du projet aux bailleurs sociaux, aux acteurs institutionnels, culturels et associatifs du territoire afin d’avoir un avis extérieur, et d’estimer la possibilité de levée de fonds.

 

2. Formuler le projet détaillé

Afin de concrétiser le projet, il est important de le définir : type de public concerné, besoins et attentes, les objectifs, les potentiels partenaires, le budget ainsi qu’un calendrier des activités proposées.   Pour créer des temps de rencontres : il est important de penser à créer des activités ludiques, qui permettront de donner vie à des notions de base concernant la nature comme le cycle de vie des plantes, découvrir le monde du végétal, les saisons, la présence d’animaux et la préservation de la biodiversité.   Réfléchir à la dimension pédagogique est essentielle, afin d’aménager au mieux le jardin pour atteindre les objectifs et répondre aux attentes des participants.  

  • Les méthodes actives favorisent l’esprit d’entreprise et la solidarité dans un groupe lié par un projet commun. Associer chacun aux différentes étapes est donc primordial dans ce projet à la fois environnemental et solidaire.

Exemple  d’activités : 

- planter de légumes et des fruits : préparation du sol, plantations, arrosage, entretien et récolte. 

- observation d’insectes et d’oiseaux.

- fabrication d’un refuge à insecte et d’un refuge à hérisson. 

- jouer avec les odeurs : identifier les plantes ou racines sans les voir.

- boite à toucher pour apprendre à reconnaitre les végétaux du jardin du bout des doigts.

 

3. Nouer des partenariats

Les partenariats peuvent se nouer avec des acteurs publics (mairies, écoles, collectivités territoriales), des associations ou des acteurs privés (entreprises partenaires, utilisation de terrains privés, etc.) afin de construire le cadre du projet et de développer des activités. Il peut s’agir de partenariats afin de développer les financements du jardin mais aussi de possibilités d’animation d’activités. 

Motiver

Les enfants et les personnes âgées

  • Proposez « l’école buissonnière », au vrai sens du terme ! 

L’éducation est ludique et collective et vous pouvez arguer qu’avoir pour outils une loupe, un appareil photo ou tout simplement des pelles et des râteaux, c’est bien plus amusant ! 

Le jardin permet d’aborder concrètement la notion de biodiversité au quotidien, sa richesse jusqu’au cœur des villes et son rôle, ce qui sensibilise plus concrètement aux enjeux environnementaux.

  • Valorisez l’action des participants et la solidarité

En créant un refuge urbain, les enfants, en collaboration avec les aînés, soutiennent une action concrète et simple qui participe à la protection de la vie sauvage au pied de leur immeuble ou dans la cour de récréation. Les résultats sont visibles par tous au printemps suivant et valorisent grandement les participants ! Les habitants se retrouvent autour d’une même activité, partagent les outils, les ateliers : c’est un réel moment culturel convivial qui crée des liens sociaux de proximité, des échanges, des amitiés même ! 

 

Vous pouvez aussi proposer des temps de discussion sur le fonctionnement du jardin pédagogique, afin de mieux prendre en compte les représentations et les attentes de chacun. Créer une démarche participative permettra aux habitants de s’approprier le jardin pour mieux faire vivre le projet. 

 

Financer

Les projets d'éducation à l'environnement, de par leur interdisciplinarité, peuvent faire l'objet d'aides financières publiques et privées d'origines très diverses. 

Les financements publics peuvent venir de diverses sources

  • Les bailleurs sociaux.

  • Les collectivités territoriales : la région, la commune, le conseil de quartier, le département.

  • L’Agence nationale pour la Cohésion Sociale et l’Egalité des chances (Acsé).

  • La Délégation à la Politique de la Ville et l’Intégration.

  • Les services de l’Etat en région : la Direction Régionale de l’Environnement  (DIREN), la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports (DRJS).

Les financements privés : une vitrine pour les entreprises

Les fondations d’entreprise financent parfois des projets d'éducation à l'environnement, notamment si le projet présente un aspect médiatique et correspond bien à l'image recherchée par le financeur potentiel.

 

Les astuces

 

Les clés du succès

  • Adoptez une vision globale du territoire et du rôle de chacun, cela permet de savoir à qui s’adresser et facilite les échanges lors de la préparation du projet.

  • Faites se croiser les différents acteurs afin de créer un réseau pour faire rayonner le projet.

  • Mettez en commun des compétences et savoirs en adhérant à des réseaux associatifs régionaux, comme Graine IDF ou Vivacités, ou en adhérant à la charte de la Main Verte.

Le saviez-vous ?

Petite histoire Parisienne

  • Environ 3000 hectares d'espaces verts municipaux, soit environ 20% de sa superficie totale, Paris est l’une des capitales les plus boisées. Il existe déjà 22 jardins pédagogiques à Paris, et plus d’une centaine d’ateliers organisés. 

  • Vous aussi, aménagez votre jardin pédagogique pour contribuer à l’augmentation des espaces verts parisiens !

 

Outils et infos pratiques

 

Contacts intéressants

 

Guides

 

Sites internet

 

Livres

  • L’album animé de la biodiversité à Paris  (ebook). En prolongement de la série des affiches pédagogiques. Présente des illustrations naturalistes et anecdotes, ainsi que des gestes et aménagements faciles à mettre en place dans la ville, pour préserver et enrichir la biodiversité. 

  • Eduquer à la biodiversité, CRDP de l'académie de Montpellier et GRAINE Languedoc-Roussillon, novembre 2011.

Autres fiches à découvrir
Ce thème vous intéresse ? Découvrez d'autres fiches pratiques !