Aménager ses locaux de manière durable

De la chaise brise-reins au courant d'air assassin, les mauvaises conditions de travail sont facteurs de stress et de gaspillage énergétique. Pour économiser sur les charges et améliorer le bien-être de tous, aménagez vos locaux de manière durable !
Partager sur

Le contexte, les enjeuxL’air intérieur peut être 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur*, même en ville, alors que nous passons 80% de notre temps en espace clos ou semi-clos, que cela soit dans les logements, lieux de travail, écoles, espaces de loisirs, commerces, transports, etc.Les sources de pollution de l’air intérieur sont multiples : les solvants des peintures, les vernis des meubles, les produits d’entretien et de bricolage, l'activité humaine (cuisine, etc.), les biocontaminants (poussière de maison, allergènes des acariens et du chat), etc*. (* Sources : UFC que choisir et Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie)Le secteur du bâtiment est à l’origine de 21 % des émissions de CO2 et de 43 % de la consommation d’énergie finale en France. Le chauffage représente près de deux tiers de ces consommations d'énergie et la majeure partie des émissions de CO2 du secteur (ADEME). Les locaux sont donc des postes de consommation et d’émissions centraux, où les mesures durables peuvent avoir un impact significatif.Les entreprises sont de grands producteurs de déchets. Le Grenelle de l’environnement incite à une augmentation du taux de recyclage porté à 75 % dès 2012 pour les déchets des entreprises et les emballages.Entre 20 et 30% des employés souffrent de mal-être au travail. Et cela a un coût économique: celui du stress au travail, qui touche 62% des salariés, a été évalué en 2009, entre 2 et 3 milliards d’euro. Des locaux aménagés en vue du bien-être des salariés permettent d’atténuer ce problème et de créer un environnement sain et agréable pour travailler.Quelques chiffres clésLe stress est le 2e problème de santé dans le monde du travailLes entreprises produisent environ 10% du total des déchetsPrès de 35% des Français sont gênés par la qualité de l’air intérieurPetite histoire parisienneFace au défi environnemental, Paris a modifié de façon générale son PLU, en renforçant particulièrement les préconisations «développement durable» évoquées lors du Plan Climat. Ainsi, sur la ZAC Pajol (18e ), une halle rénovée devient la plus grande centrale solaire, en plein cœur de la Ville. Ses toits en « dents de scie », caractéristiques du patrimoine industriel, permettent la mise en place de 3 300 m2 de surface photovoltaïque. En outre, un hectare d’espaces verts sera réalisé pour compléter ce projet. Un bel exemple, en plein centre de notre capitale!

Par où commencer?Organiser1 RécupérezL’ancien mobilier peut être donné à des associations qui se chargeront de les récupérer et les valoriser, et les anciens matériaux doivent être réutilisés2 Améliorez la performance énergétiqueOptimisez chauffage, l’éclairage et les modes d’alimentation des équipementsFavorisez la pénétration de la lumière naturelle sans qu’elle soit directe, car gênanteEquipez les espaces avec des équipements efficaces énergétiquementIncitez à un comportement écologique : via l’usage des escaliers (où des expositions peuvent y être organisées pour donner envie de les emprunter) ou la sensibilisation à des éco-gestes.Isolez vos bâtiments de manière efficace, par l’intérieur ou l’extérieurAlimentez le lieu en énergies renouvelables et en technologies écologiques pour la ventilation et la réfrigération.3 Evitez la surconsommation d’eauEquipez vos bâtiments avec des mécanismes réduisant la consommationRécupérez l’eau de pluie (arrosage du jardin, lavage des trottoirs)4 Référencez des matériaux sainsChoisissez des revêtements de sols écologiques : carrelage, parquet non traités labellisés PEFC OU FSC, moquette écologique, etc.Choisissez du mobilier composé de bois massif labellisé FSC ou PEFC et non traité.Utilisez des peintures 100% naturelles et biodégradables : de nombreuses peintures, vernis, cires portent aujourd’hui l’écolabel européen.Recourez à des produits d’entretien biodégradables et peu émetteurs de COV.Pour plus d’informations sur les labels : http://www.mescoursespourlaplanete.com/Labels/5 Améliorez la qualité de l’air intérieur – voir la fiche "Améliorer la qualité de l’air intérieur"6 Définissez un espace agréableDéfinir les besoins des différentes activités en silence, lumière, etc. Proposez les types de locaux qui y correspondent les espaces ouverts, cloisonnés, fermés, open-space, etc.Etudiez la décoration, la localisation, le positionnement de la végétation, des espaces de détente ou des points d’eau pour favoriser la santé et le bien-être des occupants.Privilégiez le confort acoustique de chacun en prévoyant des endroits isolés pour parler à haute voix, pour se détendre et favoriser la vie au quotidien des salariés.Adaptez l’espace d’accueil aux personnes à mobilité réduite.7 Optimisez les filières de valorisation des déchetsEvitez de produire trop de déchets : par exemple, remplacer les bouteilles d’eau minérale par des carafes pour boire l’eau de ParisInstallez des poubelles de tri sélectif et signaliser les déchets recyclables/compostables.Installez un compost. Voir la fiche action dédiée.MotiverCommuniquez les modalités du projet auprès des parties prenantes (salariés, vendeurs, fournisseurs, franchisés) en amont et pendant la réalisation des travaux afin de les faire adhérer au projet lors du lancement et recueillir leurs propositions.Faites connaître les lieux, partagez votre expérience, accueillez des expositions, etc.FinancerFavoriser un éclairage naturel permet, par exemple, de réduire le coût de l’installation (moins d’ampoules à mettre en place) et la facture d’électricité au quotidien.L’investissement financier, en temps et en énergie est supérieur à un aménagement plus traditionnel de bureaux et locaux mais les économies réalisées sur le plus long terme sont à prendre en compte dès le départ du plan de financement.L’amélioration des qualités de travail est un facteur d’attractivité, et permet aussi à vos salariés d’être plus efficaces.Nouez des partenariats avec de jeunes entreprises innovantes capables de fabriquer des meubles en matériaux recyclés ou récupérés par exemple.Les astucesLes Clés du succèsVisitez des locaux déjà éco-conçusEntourez-vous de personnes compétentes en développement durableDans le choix des produits, évitez de tomber dans le piège «le mieux est l’ennemi du bien». Pour cela, prendre en considération les données environnementales et sanitaires, la provenance, la recyclabilité en fin de vie, l’esthétisme, la facilité d’utilisation des produits. Quand le produit recherché n’existe pas ou est trop onéreux, prendre la meilleure solution relativement aux options disponibles.Envisagez de présenter le projet à des prix ou récompenses (prix Janus, le R.AWARD.)VigilanceLes matériaux écologiques peuvent être plus chers que les matériaux conventionnels.La structure initiale du local (vétusté par exemple) ou contrat de location interdit parfois de toucher à l’enveloppe du bâtiment.La recherche de prestataires et fournisseurs, en particulier lorsque les prestataires ne sont pas experts du sujet, et le suivi du chantier demandent une présence quasi-quotidienne.Outils et infos pratiquesGuidesGuide de sensibilisation: l’éco-habitatGuide de l’éco-construction (Val d’oise 2009)L’ONG WWF a mis en place un «label» Green Office, télécharger le questionnaire d’auto-diagnostic de vos locaux.Outils de l'ADEME sur le papierSites internethttp://www.ecobureaux.com/http://www.ecocalculateur.com/http://www.deve… sur l'air intérieur de mescoursespourlaplanète

Autres fiches à découvrir
Ce thème vous intéresse ? Découvrez d'autres fiches pratiques !