"Entrez dans la lenteur", une bulle de douceur et de paix dans le tumulte de la ville, une performance chorégraphique méditative et contemplative.
Entrez dans la lenteur

Le 24 et 25 juillet 2021, dans le cadre de L'Hyper Festival de la Ville de Paris, la cie de danse La Halte Garderie et le chorégraphe Johan Amselem proposent 8 représentations en espace public (parcours détaillé ci-dessous) de "Entrez dans la lenteur", une bulle de douceur et de paix dans le tumulte de la ville, une performance chorégraphique méditative et contemplative. Image retirée.

 

Mobilités
Partage
Partager sur

Placés en cercle, 8 danseurs professionnels, exécutent la partition chorégraphique dans une extrême lenteur. Les mouvements sont doux, avec une attention permanente à l'espace intérieur, qui doit être gardé serein, et à l'espace extérieur, toujours caressé par les mouvements, afin d'apaiser cet espace environnant, de générer une onde de sérénité. Par un jeu de pivot de leur axe vers celui de leur partenaire de droite, chaque danseur est tour à tour leader du rythme de la chorégraphie. La partition chorégraphique raconte un voyage au soleil et même si elle n'est pas narrative elle évoque de manière impressionniste la langueur, le repos, l'eau chaude sur la peau.

Pour cette création Johan Amselem place la danse au coeur de la ville comme medium de cohésion sociale. Il lui redonne son intention archaïque incantatoire, exutoire. Cette performance invoque et provoque la paix dans un contexte de tensions. Le public est invité à pénétrer le cercle et à se laisser emporter dans ce voyage en lenteur d'une heure, qui telle l'onde circulaire qu'un caillou jeté dans l'eau provoque, se répète et résonne à plusieurs endroits de la ville.

La musique The poet acts de Philip Glass, soupir de cordes de 4 minutes est répétée 12 fois, comme un mantra.

Parfois la musique s'arrête pour laisser place à la musique de la ville. Les danseurs ferment alors les yeux et improvisent des mouvements de bras, toujours en lenteur, le temps d'un silence. Ils reprennent la partition chorégraphique là où ils l'avaient interrompue à la reprise musicale. Ancrés dans l'instant présent, à la fois à l'écoute de soi et des autres, la répétition des mouvements et de la musique produisant un effet hypnotique. La compagnie invite à une méditation chorégraphique que danseurs professionnels et le public acteur et/ou spectateur ne se lassent de répéter, regarder, écouter.

Pour sa programmation dans le cadre de l'Hyper Festival la compagnie a choisi des lieux de passages parfois bruyants pour faire éclater la poésie à 8 reprises dans la ville sur 2 journées : 

** Samedi 24 juillet **

- 11h - 12h : Rue Prévost Paradol / Paris 14
- 13h30 - 14h30 : Place Alice Guy-Blaché / Paris 14
- 16h-17h : Place Brancusi / Paris 14
- 18h30 - 19h30 : Rue Prévost Paradol / Paris 14

** Dimanche 25 juillet **

- 11h - 12h : Place des fêtes / Paris 19
- 13h30 - 14h30 : Jardin Arnaud Beltrame / Paris 3
- 16h-17h : Jardin Nelson Mandela / Paris 1
- 18h30 - 19h30 : Parvis de la Mairie du 3ème/ Paris 3

A noter : Le programme étant susceptible d’évoluer sur les dates et les lieux, nous vous invitons à vérifier régulièrement la mise à jour de ces informations

Gratuit

Du 24/07/2021 - 11:00
au 25/07/2021 - 19:30

Espace public

Rue Prevost Paradol

75014 Paris

Station de métro la plus proche
Alésia
Porte de Vanves
Plaisance

Écrit par

Johan Amselem, chorégraphe de la compagnie de danse La Halte-Garderie, 38 ans, né à Tou