Transition écologique : les véhicules électriques ont le vent en poupe

A l’heure où l’écologie est un enjeu majeur, on ne peut que se réjouir de la popularité grandissante des voitures électriques en France. 

Mobilités
Partager sur

Un verdissement du parc automobile français en bonne voie

Selon L’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique, en juin 2021,  le nombre de demandes de numéro de plaque d'immatriculation d'une voiture électrique représentait 16 % des demandes. Au total, on estime que 620 000 véhicules électriques rechargeables sont actuellement en circulation. Si ces véhicules séduisent les français, ce n’est pas uniquement en raison de l’écologie mais parce que le bonus électrique accordé dans le cadre du plan de relance augmente le pouvoir d’achat des ménages. Rouler dans un véhicule moins polluant revient moins cher mais ce qui empêchait certains français de sauter le pas était le prix d’achat du véhicule. De plus, les français ont désormais le choix parmi plus de 200 modèles de véhicules hybrides ou électriques rechargeables contre seulement 60 auparavant.

Les constructeurs obligés de s'adapter

Cette offre variée est la preuve que les constructeurs automobiles sont capables de s’adapter rapidement. Le temps est un élément clef de la transition écologique : il faut agir vite ! C’est dans cette idée que l’Europe a tranché pour un arrêt du thermique d’ici 2035. Audi et Jaguar ont déjà acté la mort du thermique dans leur gamme. Les constructeurs ont du pain sur la planche car en plus de devoir développer des véhicules zéro émissions sur la laps de temps assez court des étapes intermédiaires leur imposent de réduire les émissions polluantes de tous leurs véhicules. La prime à l’achat d’un véhicule moins polluant a aussi pour but de soutenir ce secteur.

Transitionner sans sacrifier la mobilité

Pour se déplacer sur de longues distances, le train est moins polluant que la voiture. Pourtant, il ne faut pas sacrifier la mobilité des citoyens au sein du territoire et cela passe par la maintenance et l’emplacement de points de recharge. D’ici 2022, toutes les aires du réseau autoroutier concédé seront équipées de stations de recharge pour véhicules électriques. Plus de 20% des bornes installées en Europe se situent en France : c’est grâce au plan France Relance, de 100 milliards d’euro mais aussi grâce à l’investissement de près de la moitié des  subventions dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Les français sont de plus sensibles aux questions environnementales et France Relance soutient efficacement la transition écologique de l’industrie automobile, pourtant il reste de nombreux changements à opérer dans notre quotidien pour agir efficacement pour lutter contre le dérèglement climatique et la pollution.

Publié le13 août 2021 à 10:54

Écrit par