Toit végétalisé : tout savoir sur cette toiture écologique

Le végétal a toujours eu une place déterminante dans la conception des toitures des maisons. Encore appelé toiture verte, toit vivant ou éco-toit, le toit végétalisé a toujours existé. Cette technique vise à recouvrir d’un substrat et d’une végétation l’ossature d’une toiture. Toitvegetalise.fr vous propose de découvrir tous les avantages de ces toits verts. Outre leurs qualités esthétiques, les toits végétalisés participent à la restauration et à la protection de la biodiversité en purifiant l’air ambiant en zone urbaine. En plus d’être faciles à installer, leurs coûts d’installation et d’entretien sont relativement réduits. Véritables joyaux naturels, découvrez ces toits végétalisés qui sont généralement utilisés pour des habitats urbains.

Habitat
Partager sur

 

Les toits végétalisés : un concept architectural qui date de l'antiquité

La technique de la toiture verte est pratiquée depuis les temps immémoriaux par de nombreux peuples. Selon la légende, c’est le roi Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.) qui aurait initié la construction des mythiques jardins suspendus de Babylone. Cette célèbre architecture était construite en l’honneur de sa femme Sémiramis en souvenir de la végétation des montagnes de sa patrie (Iran). 

Ce joyau de toute merveille faisait également office de jardin botanique. C’était pour la toute première fois que le peuple grec découvrait des jardins suspendus sur des toits. Cette tradition s’est ensuite propagée dans de nombreuses civilisations pendant plusieurs millénaires. 

C’est précisément au début des années 60 que la République fédérale d’Allemagne s’est tournée vers le concept de la végétalisation urbaine. Il s’agit précisément des toitures et des façades végétalisées. Aujourd’hui, cette pratique a été adoptée dans de nombreux pays du monde.

Pourquoi opter pour un toit végétalisé ?

Plusieurs raisons peuvent vous convaincre dans le choix d’une toiture végétalisée. Le toit végétalisé améliore l’isolation de votre habitation. Il maintient votre habitation dans une constante fraicheur en été. En hivers, il empêche la chaleur de s’échapper et protège votre toiture d’une trop grande infiltration de la fraicheur. Il agrémente votre maison et purifie l’air via le phénomène de photosynthèse. 

Si vous êtes un amoureux de la nature et de la biodiversité, optez pour l’installation d’un toit vert pour votre maison. En somme, les raisons d’opter pour un toit végétalisé se décrivent comme suit. 

  • il offre de meilleures conditions de vie pour les habitants de la maison,
  • Il apporte de la valeur à l’immeuble,
  • Il augmente l’isolation thermique de la toiture et protège la maison des rayons ultraviolets,
  • il est insonorisant

Une fois installées, les toitures végétalisées installées participent à la résolution de nombreux problèmes urbains. En effet, elles régulent la circulation des eaux pluviales vers les égouts. Elles atténuent la surchauffe urbaine et réduisent les inondations et l’érosion en captant une grande quantité d’eau. Ils emmagasinent de la chaleur pour mieux la restituer plus tard. 

De la même façon, les toitures végétalisées participent au développement de la biodiversité. Elles représentent en effet de paisibles refuges pour les insectes et les oiseaux de toute nature. Elles contribuent ainsi à la survie de certaines espèces animales et végétales.  

Principe d’un toit végétalisé

Avant d’installer un toit végétalisé, il est important de vous assurer que l’ossature de la toiture est capable de supporter le poids de l’assemblage des différents éléments. Il s’agit notamment de la terre, des plantes et de l’eau. Cette vérification est indispensable avant de démarrer les possibles aménagements. 

En règle générale, la charge totale nécessaire pour un mètre carré se situe autour des 200 kg lorsqu’il s’agit d’un toit végétalisé extensif. Il peut avoisiner une tonne lorsqu’il s’agit d’un système intensif. 

Veillez également à ce que la surface de culture soit inclinée. Le degré d’inclinaison doit idéalement être compris entre 1 et 45 degrés pour une pente suffisamment élevée. Prévoyez dans ce cas une structure spéciale pour la rétention de terre.

Privilégiez un substrat drainant afin d’assurer de meilleures conditions d’évacuation des eaux. Imperméabilisez également le sol en utilisant une membrane EPDM. Installez la paroi sur des isolants qui seront éloignés du sol par un dispositif de pare-vapeur. Afin de garantir l’étanchéité optimale de la toiture, assurez-vous que son installation réponde à la norme NF P 84-204. 

Même s’il est possible d’installer vous-même un toit vert, il est préférable de faire recours aux services d’un professionnel. L’installation d’un mur végétalisé étant une activité à risques. 

Mode d’installation d’un système de toit végétalisé

Le toit végétalisé se distingue aisément du toit traditionnel appelé toiture terrasse-jardin. Généralement facile à installer sur plusieurs types de supports comme le bois et l’acier, la toiture végétalisée se compose de plusieurs éléments à savoir :

  • une structure portante faite en béton, acier ou en bois ;
  • une membrane d’étanchéité (bâches, PVC, bitumes, éléments étanches non métalliques, etc.) ;
  • une couche de drainage qui sert de filtration ;
  • un filtre géotextile ;
  • un substrat de culture et
  • de la structure végétale.

Le végétal sélectionné doit se développer dans un écosystème très stable. La toiture végétalisée est une structure généralement difficile d’accès aux piétons. Seule la circulation des usagers est restreinte au strict entretien de létanchéité et du système de végétation. On distingue précisément deux types de systèmes de végétalisation. Il s’agit de la végétalisation semi-intensive et extensive

L’éco-toit extensif se caractérise par un substrat vert très léger. Ce type de structure nécessite le choix de plantes très résistantes aux conditions de la toiture. Il requiert  un minimum d’entretien et des coûts d'installation très réduits. Un toit végétal semi-intensif est quant à lui composé d’un substrat plus important. Cette structure nécessite l’utilisation d’une plus de substances végétales. Cela a pour conséquences la mise en place d’un système d’entretien de qualité supérieure et d’un arrosage plus adapté. 

Quelles plantes et terre installer sur un toit végétalisé ?

L’installation d’une toiture végétalisée requiert le choix d’une certaine catégorie de végétaux. Il s’agit des plantes herbacées, des plantes grasses, des sédums, etc. Choisissez les plantes non seulement en fonction des périodes et des saisons, mais aussi en prenant en compte leur mode de floraison. Pour assurer un meilleur entretien à votre structure, privilégiez des plantes qui résistent à la sécheresse. Au nombre de ces plantes, on retrouve le silphium perfoliatum, le solidago, l’onagre, le sedum, l’aster, le galium boréal, la campanule et bien d’autres. 

Le substrat quant à lui peut être composé de substances minérales comme le schiste, l’argile et bien d’autres. Il peut également être constitué de particules organiques comme le terreau. La composition doit être faite de sorte à garantir un développement maximal des végétaux choisis.

Enfin, il est important de noter que le développement des plantes du toit végétal peut prendre plusieurs mois, voire des années.    

Publié le17 juin 2021 à 12:41

Écrit par

Toit Végétalisé vous propose une solution innovante en remplacement des solutions de co