Retour d'expérience - Too good to go

Too good to go ou comment lutter contre le gaspillage alimentaire 

Alimentation
Consommation
Partage
Partager sur

Témoignage

 « Je m’appelle Julie, 23 ans, il est 19 h, je rentre du travail, je n’ai absolument rien dans mon frigo et... j’ai faim !

Je songe tout d’abord à me commander une pizza, et je mets mon désir face à mon compte bancaire et mon engagement écoresponsable...

Je reviens sur ma décision, et j’ouvre sur mon smartphone l’application « Too good to go » que j’utilise régulièrement depuis un an. Je regarde les commerçants autour de moi qui ont adhéré au dispositif et le primeur à côté de mon travail en fait partie, il lui reste un panier ! Il me propose un panier surprise de fruits et légumes d’une valeur initiale de 12 € pour 4 €. Il faut que je me dépêche car c'est le dernier disponible… après avoir sélectionné mon panier et payé en ligne, je reçois une notification : je peux aller chercher mes victuailles selon l’horaire défini à la base, dans mon cas entre 18h et 19h30.

Une fois arrivée chez le commerçant à l’horaire indiqué, je dois swiper/valider sur l’application, qui est utilisé comme preuve de ma bonne réception. Je m’étais équipée de Tupperwares et de différents sacs en papier, qui me permettent d’emballer les fruits et légumes reçus pour les ranger ensuite dans mon sac à dos. Au total j’ai 2 kg de raisins, trois salades, des noix, des litchis, un avocat, un fenouil, une poire et un panais, de quoi me faire de bons petits plats pour toute la semaine ! Les produits sont très peu ou pas abîmés, l’avocat et le raisin étaient bien mûrs, parfois les fruits et légumes ne sont pas calibrés. Il est ensuite possible de noter le commerçant sur la qualité du panier servi. 

Too good to go ne se limite pas aux primeurs, j’ai essayé certains supermarchés comme Franprix et Naturalia, des boulangeries, fleuristes mais aussi quelques restaurants, qui proposent des paniers d’une valeur de 12 € pour 4 € ou d’autres montants similaires. Laissez-vous tenter ! »

 

A toi de devenir un héros anti-gaspillage !

 

Mon panier too good to go

 

Contexte – l’urgence face au gaspillage alimentaire

Selon une étude de 2016 réalisée par l’ADEME  (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), 18% de la production alimentaire destinée à la consommation humaine en France serait gaspillée chaque année, soit :

  • 10 millions de tonnes de produits alimentaires jetés chaque année,
  •  20 tonnes par minute,
  • 317 kg chaque seconde.

Ce gaspillage alimentaire représente une perte financière de 16 milliards d’euros. L’impact carbone de la production de ces produits détournés de l’alimentation humaine est évalué à 15,3 millions de tonnes équivalent CO2 soit 3% de l’ensemble des émissions de l’activité nationale. 

La solution ? L’application « Too good to go »

En France la Loi Garot de 2016 oblige les distributeurs à réduire le gaspillage alimentaire. Il s’agissait donc du moment idéal de créer une application « Too Good to Go » dans ce sens pour Lucie Basch, 27 ans, jeune ingénieure française.

Près de 10 000 commerçants (petits commerçants, distributeurs...) sont aujourd’hui sur la plateforme et peuvent être mis en relation avec les 5 millions d’utilisateurs responsables ayant téléchargé l’application. Grâce à la géolocalisation, ces derniers peuvent repérer des produits invendus qui sont alors vendus à un prix bien inférieur que leur valeur originelle. Le principe est d’inciter les commerçants à écouler leurs produits invendus en fin de journée, permettre à des clients d'acheter avec de grandes réductions.

Aujourd’hui, près de 25 000 repas sont sauvés par jour sur l'application, que les utilisateurs peuvent retrouver en Belgique, aux Pays Bas, en Suisse, au Royaume Uni, en Allemagne, en Norvège, en Autriche, en Espagne, en Italie, en Pologne mais aussi au Danemark. La société qui coordonne l’application compte aujourd’hui plus de 65 employés et atteindra bientôt 20 millions de chiffre d’affaire.

Écrit par