Pourquoi et comment mettre en place un management environnemental ?

Pour  une entreprise souhaitant maîtriser son impact écologique, la mise en place d’un management environnemental selon la norme ISO 14001 s’avère très utile. 

Entreprise
Habitat
Partager sur

Pourquoi et comment mettre en place un management environnemental ? 

La problématique écologique s’impose de plus en plus dans le domaine économique. Chaque entreprise doit maintenant prendre en compte sérieusement ce facteur, se mettre en règle avec la réglementation, voire la précéder. La norme ISO 14001 est le cadre managérial qui peut vous accompagner pour mettre en place un système de management environnemental.  

Le développement durable constitue en effet de nouveaux enjeux pour les entreprises : 

  • Un enjeu de pérennité. Si la vocation de l’entreprise a toujours été de durer, le développement durable constitue un moyen d’élaborer une vision stratégique à moyen terme et d’anticiper sur les aléas et les évolutions du marché.  
     

  • Un enjeu de compétitivité. Les attentes du marché évoluent. Il est donc nécessaire d’être en mesure de répondre à ces nouvelles attentes et de disposer des critères de différenciation nécessaires. 
     

  • Un enjeu d’insertion sociétale. De nouvelles valeurs telles que la transparence, le respect de l’environnement, l’équité sociale émanent d’acteurs tels que les salariés, les pouvoirs publics, les clients. Intégrer ces valeurs dans les pratiques de l’entreprise permet aussi de prévenir et de mieux gérer les crises. 
     

  • Un enjeu de développement. Le développement durable constitue également de nouveaux marchés dont il faut savoir tirer profit : technologies propres, écoproduits, nouveaux matériaux, énergie renouvelable, commerce équitable, produits biologiques. 
     

Etat des lieux du développement durable dans les entreprises. 

Pour le moment, voici le constat que l’on peut établir :  

- Nombreuses sont les PME/PMI qui ont déjà adopté des pratiques se rattachant au développement durable : prévention des risques, gestion de l’environnement, plans de formation pour les salariés, participation au développement local, etc.). Mais, dans l’immense majorité des cas, le lien n’est pas clairement établi entre ces actions et ce qui apparaît comme un concept globalisant, aux contours indéfinis, éloigné des préoccupations quotidiennes d’une PME ou PMI.  

- Lorsque ce lien est établi, c’est le plus souvent l’environnement qui est associé au développement durable, plus rarement les aspects sociaux et la participation au développement des territoires. C’est le cas des entreprises qui appartiennent à des secteurs et des filières dont les clients et donneurs d’ordres font peser des exigences fortes dans ce domaine : automobile, chimie, électronique, mécanique, plasturgie,...  

- Les dirigeants de PME/PMI qui, par conviction personnelle et/ou anticipation d’un marché ou d’attentes nouvelles, décident d’intégrer à leur stratégie les valeurs et les pratiques du développement durable sont encore peu nombreux, même si une dynamique s’instaure progressivement.  

Pour encourager cette dynamique naissante, l’information sur la mise en place d’une politique concrète modifiant l’organisation des entreprises est nécessaire. L’organisation ISO, qui gère les normes professionnelle au niveau international, met à disposition des outils pratiques sur lesquels les dirigeants peuvent s’appuyer. La démarche qualité décrite par la norme ISO 14001 est la plus adaptée à ce sujet : https://www.iso.org/fr/iso-14001-environmental-management.html 

Il est conseillé de mettre en place les exigences de la norme ISO 9001 avant l’ISO 14001, pour avoir un cadre de management de la qualité, mais ce n’est pas obligatoire. 
 

Le Système de Management de l’environnement. 

La prise en compte des facteurs environnementaux conduit à une révision complète du mode de gestion de l’entreprise impliquant des nouvelles procédures et méthodes de management ainsi que la mise au point et l’utilisation de nouveaux outils. Ces procédures, ses méthodes, ses outils constituent un ensemble qu’on appelle le "Management Environnemental". 

Tous systèmes de management environnemental doit remplir 3 conditions : 

  • être global 

  • être compréhensible 

  • être ouvert 

Les systèmes de management environnemental sont basés sur une boucle d’auto-amélioration (roue de Deming) comprenant les phases de planification, d’action, de contrôle et d’amélioration. Vous trouverez la liste de ces outils et méthodes qualité qui vous seront utiles dans votre démarche sur ce site: https://iso-9001.fr/outils-qualite 

Les contraintes législatives dans le domaine de l’environnement pèsent de plus en plus sur l’entreprise, l’obligeant à mettre en place un véritable système de management de l’environnement qui fait de plus en plus appels à des outils informatiques. Cette démarche, qu’une organisation met en place pour mieux manager les impacts environnementaux de son activité, se doit d’être cohérente avec le système de management et le système d’information en place. Elle doit donc intégrer tous les paramètres qui permettent de manager l’environnement dans le respect de la politique de l’entreprise et de sa stratégie, qui lui permettent de respecter la réglementation applicable, le tout dans avec la meilleure performance économique. 

Publié le16 novembre 2021 à 22:29

Écrit par

Je travaille dans le secteur de l'énergie, rénovation énergétique et je souhaite p