L’ADEME va lancer un label pour distinguer les offres vertes des offres “vraiment vertes”

A l’heure où les offres d’énergies vertes sont en plein développement, l’ADEME (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) a décidé de lancer un label pour certifier pour permettre au consommateur de distinguer les offres vertes des offres “vraiment vertes”. Mais quelle est la distinction exactement ? Comment s’y retrouver en tant que consommateur ?

Consommation
Nature
Partager sur

Comment définit-on une offre verte aujourd’hui ? 

Pour le consommateur, difficile de s’y retrouver. En effet, l’électricité n’est pas traçable donc quoiqu’il arrive, ce sera toujours “la même” électricité qui arrivera à votre domicile. L’électricité verte n’est donc pas non plus de couleur verte dans les tuyaux d’acheminement. Le fonctionnement actuel pour les offres vertes est le suivant : les fournisseurs d’électricité et gaz vert achètent leur électricité à des producteurs ou sur le marché de l’énergie européen puis compensent l'équivalent en achetant des certificats de garantie d'origine (CGO) d'une électricité produite à partir de ressources renouvelables en Europe. En fait, lorsque vous souscrivez à un fournisseur vert, vous investissez dans les énergies renouvelables et permettez d’accélérer la Transition Énergétique. 

Un système qui ne met pas tout le monde d’accord

Ce système permet aux producteurs renouvelables d'obtenir une rémunération complémentaire via la vente de leurs CGO. Mais là où tout le monde n’est pas forcément d’accord c’est que ce système n’est pas totalement juste puisque le prix de ces garanties d’origine sont très bas : entre 0,30€ et 0,50€ le mégawattheure. De plus, difficile pour le consommateur de vraiment percevoir si son électricité qui arrive chez lui n’est pas issue de centrales à charbon… 

Le Label de l’ADEME

Pour répondre à ce désaccord, l’ADEME a décidé de créer un label qui permet de distinguer les fournisseurs qui achètent sur le marché européen des fournisseurs qui se fournissent auprès de producteurs français d’énergies renouvelables. Le fonctionnement serait un système de notation avec des étoiles : 

  • Une étoile : les offres vertes provenant de producteurs d'énergies renouvelables français
  • Deux étoiles : les offres qui pourront garantir 25 % d'électricité produite à partir de centrales renouvelables construites après 2015 ou détenues majoritairement par des collectivités ou des particuliers en France et sans aucun mécanisme de soutien public.

Reste à savoir si les fournisseurs seront de la partie…

 

Le rôle des comparateurs

Dans les années à venir, les comparateurs vont jouer un rôle crucial dans la décision des consommateurs. En effet, si les fournisseurs s’accordent à dire que la pédagogie va jouer un rôle important dans leur communication et la clarté de leurs offres, les comparateurs vont devoir eux aussi faire preuve de clarté pour accompagner le consommateur dans la réussite de leur transition énergétique. C’est le cas notamment d’Hello Watt, le conseiller énergie des particuliers qui vient de lancer le premier comparateur d’offres vertes en France. Ce service simple et gratuit, permet au consommateur de bénéficier d’une comparaison de plus de 30 offres vraiment vertes ou “premium” selon la terminologie de l’ADEME, des offres vertes “standard” ainsi que des offres “compensées carbone” pour plus de transparence pour les consommateurs sur l’origine de l’énergie. Le comparateur vert prend également en compte le classement Greenpeace, des prix et des avis clients. Notez que le site propose également une web app également gratuite et accessible à tous quelque soit son fournisseur pour suivre et réduire sa consommation d’électricité et de gaz.

 

Publié le9 décembre 2020 à 10:51

Écrit par