La plantation d'arbres est-ce vraiment utile ?

Planter des arbres, c'est bon pour la planète finalement, ou pas ?

Nature
Partager sur

Planter des arbres est à nouveau sur toutes les lèvres. Tout le monde le veut, beaucoup le font, bruyamment. L'Éthiopie et le Pakistan se battent pour le record du monde. 62 pays participent au défi mondial de Bonn. Elon Musk l'a fait, Timberland aussi bien que RWE, ou l'Initiative Youtuber #teamtrees. Bien sûr, il y a des scandales, comme les Youtuber allemands Sami Slimani et Kim Lianne. La grande question demeure : 

 

Quel est l'intérêt ? Et est-ce que tout cela a vraiment un effet durable sur notre climat ?

 

Bien sûr, la critique de la plantation d'arbres contre le changement climatique est également inévitable : planter des arbres serait somme toute inutile, car ils libéreraient à nouveau des gaz à effet de serre s'ils étaient abattus. Pour que les arbres aient un effet réel, il faut qu'ils aient un long cycle de vie. Il n'y aurait même pas assez de terres, ce qui entraînerait des conflits fonciers. Un projet forestier bien intentionné pourrait, selon l'effet de fuite, provoquer des émissions de CO2 ailleurs et ne ferait que retarder, voire aggraver le problème. Et ce ne sont là que quelques-uns des arguments avancés par les critiques.

 

Mais que faire alors ? Planter des arbres est-il bon pour notre planète ou non ?

 

Comme souvent, il n'y a pas de noir et blanc, de bien et de mal. Parce que tous les arbres ne sont pas les mêmes. Les projets de plantation d'arbres ou de reforestation sont tous très différents.

 

De nombreuses organisations et études internationales considèrent que la plantation d'arbres est le puits de CO2 le moins cher, le plus léger et le plus efficace, et donc l'un des outils les plus importants dans la lutte contre le changement climatique. Les chercheurs de l'ETH Zurich estiment qu'il y aurait suffisamment de surface pour que le puits de CO2 soit compensé par de nouvelles plantations d'arbres afin d'atteindre l'objectif de 1,5 degré. Mais les arbres ou les forêts peuvent être bien plus que de simples réservoirs de CO2. Dans son rapport sur l'état des forêts mondiales, la FAO des Nations unies écrit qu'elles fournissent de l'eau, assurent des moyens de subsistance, atténuent le changement climatique et sont essentielles à la production alimentaire durable.

 

Tout récemment, la société de conseil de renommée Internationale Boston Consulting Group a publié une étude qui évalue la valeur des forêts mondiales à 150 000 milliards de dollars et met en garde contre une perte de valeur. L'étude identifie six mesures essentielles pour les gouvernements, les ONG, le secteur privé et les consommateurs afin de limiter la perte de valeur. Ces mesures comprennent la plantation d'arbres, le reboisement des zones déboisées et la gestion durable des forêts, mais aussi une promotion beaucoup plus forte de l'agriculture durable et productive.

 

Et c'est exactement ça, le but. 

 

Les arbres peuvent être bien plus que cela. C'est pourquoi Treedom, depuis plus de dix ans maintenant, encourage la plantation d'arbres dans les systèmes agroforestiers. Après tout, s'ils sont plantés correctement, les arbres apportent de nombreuses autres contributions, tout aussi importantes, à notre climat et à notre planète, en plus du stockage du CO2. Il s'agit, par exemple, du renforcement de la biodiversité locale, de la lutte contre la désertification, de la prévention de l'érosion des sols, de la sécurisation des pentes ou de l'amélioration de la qualité des sols et de l'eau

 

Qui plus est, en faisant participer les petits agriculteurs et les communautés locales du Sud, on encourage l'agriculture durable et on multiplie les effets positifs des arbres. En plus des effets écologiques de l'arbre, un impact social et économique majeur peut être obtenu. 

 

Mais qu’est-ce que ces systèmes agroforestiers ? 

 

Un système agroforestier combine diverses espèces d'arbres et de plantes (arbustes, arbres, etc.) et dans certains cas également l'élevage de bétail pour créer un écosystème intact et autosuffisant. Lors de la plantation en monocultures, l'accent est généralement mis sur le profit à court terme. Dans de nombreux cas, les sols fortement endommagés causent des dommages à long terme ou irréversibles. Les systèmes agroforestiers, en revanche, apportent une contribution durable - au niveau local et mondial. C'est pourquoi Treedom a choisit cette approche.

 

L'agriculture étant l'une des principales sources de revenus, en particulier dans les pays du Sud, et les connaissances et les ressources nécessaires à la mise en place de systèmes agroforestiers étant souvent insuffisantes, de nombreux pays subissent les conséquences d'années de mauvaise gestion. Parmi eux, le Ghana, le Cameroun et le Sénégal, qui disposent désormais de projets tels que la Muraille Verte pour contrer ce phénomène. Toutefois, pour mettre en œuvre les avantages des systèmes agroforestiers dans ces pays, il est d'abord nécessaire de comprendre comment ils affectent l'agriculture à court et moyen terme. Et surtout, quels sont les avantages qu'ils offrent par rapport à l'agriculture conventionnelle.

 

L'approche par l'arbre

 

Chez Treedom, nous en avons fait notre mission : combattre les dégâts écologiques à la racine. Nous relevons ce défi depuis plus de dix ans maintenant. L'idée est de créer un pont numérique, où une compréhension de ce problème est d'abord créée en ligne. Cela permettra une coopération au niveau international. Le principe est de créer un lien émotionnel entre les petits exploitants, les arbres et les utilisateurs et de contrer ainsi les défis environnementaux mondiaux. Planter des arbres au XXIe siècle. Cette approche "ludo-éducative" permet non seulement de mieux comprendre les défis climatiques mondiaux, mais aussi de provoquer un changement durable à long terme à plusieurs niveaux. Dans ce contexte, les petits exploitants agricoles et leurs familles sont impliqués dans la sélection des espèces d'arbres dans le cadre de projets locaux ; ils apprennent à connaître la pépinière pour la culture des jeunes plants et sont également instruits sur les soins à apporter aux différentes espèces d'arbres. Ce système de soutien connaît un succès à long terme - et crée des projets locaux fructueux depuis plus de 10 ans. À ce jour, Treedom a planté 1,29 million d'arbres dans 17 pays, ce qui a changé la vie de plus de 82 000 petits exploitants agricoles et de leurs familles. La coopération est également un succès sur le plan écologique : les arbres plantés ont stocké au total plus de 405 millions de kg de CO2.

 

En fin de compte, planter des arbres contribue à la lutte contre le changement climatique, mais pas seulement en stockant du CO2. La création de systèmes agroforestiers crée des bienfaits économiques, environnementaux et sociaux. C'est la meilleure façon d'aider les hommes et la nature à long terme. La façon dont on plante les arbres fait toute la différence ! Elle a le pouvoir de provoquer un changement social dans les régions défavorisées. Et c'est un grand pas pour la protection de notre planète.

 

Vous pouvez facilement planter votre propre arbre avec Treedom - et ainsi un système agroforestier, un petit agriculteur et notre environnement peuvent en bénéficier : www.treedom.net/fr/plant-a-tree

 

Publié le 22/10/2020 - 15:07

 

Treedom plante des arbres en système agroforestier qui aident non seulement l'envi