Ecovolontaires lors d'une expéditions Cybelle Planète de suivi des cétacés en Méditerranée.en Méditerranée
Des vacances d’été utiles pour protéger les cétacés de Méditerranée

Embarquez à bord d'un voilier pour dénombrer les espèces marines : baleines, dauphins, raies, tortues de mer, requins, poissons pélagiques, oiseaux marins...

Nature
Partager sur

Une semaine en voilier pour protéger la faune marine

Et si vous passiez 7 jours à bord d’un voilier cet été pour étudier les cétacés et les autres espèces marines vivant au large de nos côtes?
Objectif de cette mission d’écovolontariat: observer le comportement des animaux marins (baleines, dauphins, requins, raies, tortues marines, poissons pélagiques….), les dénombrer et reporter toutes les informations dans une base de données partagée librement avec la communauté scientifique. 

Ces expéditions, organisées par l’association d’écologie Cybelle Planète dans le cadre de son programme de sciences participatives Cybelle Méditerranée, sont menées depuis 2005. Les données rassemblées par les écovolontaires, mais aussi par des plaisanciers bénévoles, servent à améliorer les connaissances sur les cétacés, la faune du large et les écosystèmes pélagiques de Méditerranée. Faisant l’objet d’études et de publications, elles permettent de mieux protéger les cétacés de Méditerranée.

Une opportunité unique d’observer les cétacés et les autres animaux marins vivant au large de nos côtes

L’équipage, composé de 7 écovolontaires, d’un écoguide naturiste et d’un chef de bord, embarque pour une semaine à bord d’un voilier. Le départ se fait du port de Hyères tous les samedis du 12 juin au 10 septembre 2021. Le voilier navigue pendant 7 jours et 6 nuits dans le sanctuaire Pelagos situé au large du Var, de la Côte d’Azur et de la Corse. Les espèces les plus souvent rencontrées sont le grand dauphin, le rorqual commun, le globicéphale noir, le dauphin de Risso, le cachalot, le dauphin bleu et blanc, la tortue luth, la tortue verte, la tortue caouanne, le diable de mer. Il n’a pas rare de croiser également des requins, des espadons, des thons, des poissons-lune et de nombreux oiseaux marins. 

Comment participer à une expédition d’étude des cétacés et de la biodiversité marine?

Aucune compétence particulière n’est requise pour participer à cette mission d’écovolontariat. Toute personne de plus de 16 ans soucieuse de la préservation de la biodiversité peut s’inscrire : étudiant, particulier, salarié en congé éco-solidaire, personne en reconversion professionnelle, retraité…
Pour réserver votre place, candidatez comme écovolontaire directement en ligne sur le site de Cybelle Planète. 

Pour suivre l’actualité de l'association et découvrir les autres missions d’écovolontariat, inscrivez-vous aux newsletters Cybelle Ecovolontariat et Cybelle Méditerranée

Publié le19 janvier 2021 à 10:40

Écrit par