construction-neuve
Construction neuve, comment s’engager pour l’avenir ?

Construire une maison neuve et écologique devient le rêve de beaucoup de ménages. De fait, les architectes sont de plus en plus nombreux à se spécialiser dans ce secteur qui offre d’importantes économies d’énergie.

Les logements de demain vont devenir encore plus respectueux de l’environnement. De la conception à la construction, en passant par la démolition et le recyclage, tous ces éléments seront étudiés pour rendre la maison du futur moins polluante. Par ailleurs, en attendant que la RE 2022 entre en vigueur, voici des mesures à mettre en place pour renforcer le caractère écologique d’une construction neuve.

 

Entreprise
Habitat
Partager sur

Respecter l’environnement

Pour la construction d’une maison neuve, le concept écologique implique la mise en valeur des travaux réalisés dans le respect de l’environnement. Cela va du choix de matériaux à rénovation énergétique, en passant par un chantier propre, ou recyclage. En fait, tout est prévu pour réduire au maximum les déchets.

Les matériaux de construction

En principe, le constructeur de maison responsable doit opter pour des matériaux naturels ou recyclés. En outre, ces derniers doivent être non toxiques tout en étant fabriqués localement. En effet, cela permet de limiter l’empreinte carbone. 

Voici quelques-uns des matériaux à privilégier.

Le bois

Entièrement naturel, ce matériau est propice aux plus grandes audaces sur le plan architectural. Il résiste mieux que l’acier ou encore 6 fois plus que le béton renforcé. En plus, il se plie à tous les types de terrain. Non seulement très isolant, ce matériau offre des économies d’énergie allant de 20 à 30 %.

La brique

Cette dernière constitue un revêtement composé de terres brutes provenant d’une cuisson à très haute température. Elle procure un confort thermique de qualité supérieure en garantissant une bonne isolation acoustique toute l’année. Par ailleurs, la brique de terre crue étant à peine transformée, elle se recycle à volonté

La paille

Ce matériau est le moins cher, mais le plus performant sur le plan énergétique. Très isolant, il peut être recouvert de terre, de chaux ou encore de peinture naturelle.

Le liège, le chanvre, le lin, les argiles ou les matériaux issus du recyclage figurent également parmi les éco-matériaux.

Réduire la consommation d’énergie

La construction d’une résidence neuve doit également contribuer à réduire sa consommation d’énergie. Pour cela, il faut utiliser des systèmes alternatifs de chauffage ou de production d’eau chaude.

Avec la pompe à chaleur air-eau, la chaleur et l’eau chaude sont produites en se servant des énergies issues de la température extérieure ainsi que de la faible quantité d’électricité. Quant au poêle à bois, il offre une chaleur douce et constante. Il convient également même de prévoir un système d’appoint en optant pour un appareil utilisant une énergie renouvelable. En particulier un poêle à granulés, ou une chaudière thermodynamique.

Pour une maison écologique, générer soi-même son électricité est souvent un choix évident. À noter que la réglementation thermique 2012 exige une architecture compacte. Cette dernière nécessite également une réflexion sur l’orientation visant à exploiter pleinement la lumière et les rayons du soleil. Elle implique également la mise en place d’espace tampon vers le nord ainsi qu’une bonne isolation thermique.

En moyenne, une maison conforme à la RT 2012 ne consomme que 50 kWh sur une année et par m2. Cela représente trois à cinq fois moins qu’une maison ancienne. Parfaitement bien isolées, les constructions écologiques se montrent encore plus rentables. Grâce au label passif, il est même possible de se passer totalement de chauffage.

Une ventilation et isolation optimales

Dans une habitation écologique, il est nécessaire de renouveler régulièrement l’air ambiant. Cela préserve la santé de ses occupants et évite les problèmes liés au pont thermique. Il est nécessaire d’intégrer un système de ventilation de qualité. Ce dernier doit permettre à la fois le maintien d’une température constante et le renouvellement de l’air dans les différentes pièces. 

La meilleure solution consiste à opter pour un système de ventilation à double flux. Toutes les particules nocives présentes dans l’air entrant seront filtrées. Ils portent en outre sur le confort acoustique. En effet, il faut se protéger à la fois des bruits venant de l’extérieur et de ceux provenant des autres pièces de la maison. Plusieurs matériaux offrent désormais d’excellentes performances, comme le béton cellulaire.

Faire appel à un architecte

Pour optimiser la performance énergétique d’une construction neuve écologique, il vaut mieux se faire accompagner par un architecte. En fait, ce dernier aide à tirer profit des contraintes climatiques. En outre, il informe sur les nouveautés liées aux économies d’énergie. Il donne également quelques conseils en matière d’isolation, de ventilation et de gestion de l’humidité. 

Il convient de souligner que compte tenu des exigences sanitaires et environnementales grandissantes, les maisons écologiques bénéficient des atouts importants. La revente de ces biens immobiliers est plus aisée, tandis que leur valeur dépasse celle des constructions plus anciennes.

 

 

Publié le11 novembre 2021 à 12:59

Écrit par

Je travaille dans le secteur de l'énergie, rénovation énergétique et je souhaite p