Vous êtes ici

Entretenir écologiquement des jardins privés

Acteurs du Paris durable - Entretenir écologiquement des jardins privés
4 acteurs sont intéressés
Mots clefs : jardinier
Attention, jardiner peut être dangereux pour la nature. Pour éviter pollution des sols et surconsommation d'eau, engendrés par un jardinage non raisonné, entretenez écologiquement votre coin de verdure.

L'essentiel

Les autres bonnes raisons d’entretenir écologiquement des jardins privés

  • Parce que biner c'est bon pour la santé !
  • Parce qu’économiser en faisant pousser ses propres plantes aromatiques pour faire ses propres tisanes, ça n’a pas de prix
  • Parce que vous vous sentirez l’âme d’un explorateur quand vous découvrirez une nouvelle espèce animale qui a pu se redévelopper dans votre jardin, en prenant votre café du matin. 

Brève définition

Entretenir les espaces verts de la façon la plus écologique possible c’est utiliser des méthodes durables d’entretien, avec un maximum de produits naturels. Cela permet de limiter les pollutions de l’air, de l’eau et du sol ; de renforcer la biodiversité ; mais aussi de préserver votre santé.

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux

  • Les méthodes et moyens utilisés pour entretenir les jardins ont des impacts sur le sol, l’eau, l’air et la biodiversité et peuvent générer des nuisances, bruits et pollutions diverses. En effet, la moitié des jardiniers amateurs utilise des produits phytosanitaires (herbicides, insecticides et fongicides) et presque tous des engrais. Les jardiniers amateurs seraient ainsi responsables d’un quart de la pollution des eaux. L’application de méthodes d’entretien écologiques contribue à préserver l’environnement et la santé.
  • L’arrosage du jardin se place au 6ème rang de la consommation d’eau domestique. Le jardinage domestique est une activité gourmande en ressources naturelles. Un entretien écologique permet d’économiser l’eau et l’énergie. Ces économies de ressources induisent des économies financières.
  • Chaque jardin ou espace vert situé sur le territoire parisien , qu’il soit public ou privé, est un élément constituant de la trame verte qui participe à la préservation de la biodiversité et aux déplacement des espèces. La constitution de cette trame verte est un des grands objectifs du plan biodiversité de Paris voté en novembre 2011.
  • Le plan Ecophyto II, issu du Grenelle de l’environnement, adopté en octobre 2015, a pour objectif de réduire progressivement l’utilisation, la dépendance, les risques et les impacts des produits phytosanitaires. Les jardiniers amateurs ne pourront plus utiliser les pesticides dès le 1er janvier 2019. C’est déjà le cas, depuis janvier 2017,  pour les collectivités locales, l’État et ses établissements publics lors de l’entretien des espaces verts, des forêts, des voiries ou promenades.

Quelques chiffres clés

  • Il y aurait plus de 17 000 000 jardiniers amateurs en France, dont 10% entretiennent un potager.
  • En 2012, ils ont utilisés 4500 tonnes de produits phytosanitaires, ce qui représente malgré tout une diminution de 40% depuis 2008. (Source : Jardiner autrement)
 

Petite histoire parisienne

Depuis septembre 2000, grâce au soutien de la Mairie de Paris, le musée national du Moyen Âge offre à ses visiteurs un visage nouveau grâce à la création, autour de l’hôtel des abbés, de 5 000 m² de jardins contemporains ouverts s’inspirant des collections médiévales du musée.

Ce jardin est labellisé « Espace vert écologique ». La gestion différenciée instaurée dans cet espace implique l’arrêt total des pesticides et la mise en place de méthodes alternatives pour évacuer les herbes sauvages qui n’y ont pas leur place. Déjà 230 jardins publics gérés par la Ville de Paris ont cette labellisation

Ils l'ont fait

Un exemple

Qui ?

Association Noé Conservation

Quoi ?

L’association Noé Conservation a pour mission de sauvegarder la biodiversité. Ses deux principaux axes d’action sont :

  • des programmes de conservation d’espèces menacées et de leur milieu naturel
  • la sensibilisation du public pour encourager le changement de comportement vis-à-vis de l’environnement.

Elle lance donc le programme "Jardins de Noé". Il vise à créer un réseau national de jardins dédiés à la biodiversité en France. Grâce à un site web, les jardiniers, amateurs et professionnels, partagent les bonnes pratiques afin de favoriser le foisonnement de la diversité dans leurs jardins, même en ville, et de préserver l’environnement.

Chacun doit adhérer à une charte de conseils responsables "Mes 10 engagements pour le jardin" :

  • Je laisse un coin de jardin au naturel
  • Je mets en place une prairie fleurie
  • J’aménage mon jardin pour la biodiversité
  • Je réduis ma consommation d’eau
  • Je fais un compost
  • Je limite l’éclairage de nuit
  • Je plante des espèces locales
  • J’améliore mon sol en respectant l’environnement
  • Je protège mon jardin en respectant l’environnement
  • Je deviens porte-parole de la biodiversité

Où ?

www.jardinsdenoe.org

À vous de jouer

Par où commencer ?

Organiser

1 Limitez tant que possible les arrosages aux seules plantes qui en ont besoin, plantes en pot ou jardinières hors sol en particulier, ce qui économise l’eau
2 Fertilisez avec des amendements compatibles avec l’agriculture biologique, et protégez le sol avec les matériaux à disposition, pour le préserver
3 Eliminez par binage les plantes spontanées indésirables, pour éviter l’utilisation de désherbants
4 Tondez les pelouses moins fréquemment, jusqu’à une ou deux fois seulement dans les zones peu fréquentées
5 Acceptez les "mauvaises herbes" utiles aux insectes pollinisateurs
6 Evitez de tailler les arbustes et les haies avant la floraison et la fructification
7 Broyez et compostez l’ensemble des déchets verts du jardin pour enrichir le sol et produire moins de déchets
8 En cas d’attaque de parasites ou  de champignons, enlevez les parties les plus atteintes, et si nécessaire remplacez par des végétaux plus résistants, mieux adaptés, et d’origine régionale
9 Diversifiez les espèces pour limiter les problèmes d’invasion ou de maladies

Motiver

  • Mettez en place une démarche d’information et de concertation auprès des occupants, gestionnaires et propriétaires du lieu
  • Associez, le cas échéant, l’entreprise d’entretien aux évolutions prévues
  • Rédigez un cahier des charges adapté et clair
  • Définissez des objectifs mesurables permettant de faire un bilan des méthodes d’entretien mises en œuvre et des résultats obtenus: consommation d’eau, de carburant, présence d’espèces nouvelles, etc.

Financer

  • L’absence d’achat des engrais et la philosophie de la « récupération » font de cette méthode un moyen économique d’entretenir vos jardins.
  • En outre, cette méthode est économe en énergie et en ressources.

Les astuces

Les clés du succès

  • Préparez un plan de gestion différenciée en amont, de manière réfléchie.
  • Informez les utilisateurs du jardin en expliquant clairement les enjeux de l’entretien différencié et en présentant les gains (moins de bruit, de pollution, etc.).
  • Mettez en œuvre progressivement les changements.

Vigilance

  • La gestion différenciée n’est pas figée dans le temps, elle devra être ajustée aux usages, et aux réactions des habitants. Il convient donc de revoir le plan initial tous les 2 ans.
  • Le choix de végétaux pleinement adaptés et diversifiés est la clef d’un entretien peu consommateur en eau, en intervention mécanique, en produits phytosanitaires. A l’occasion de remplacements de végétaux, il importe de bien choisir et diversifier les espèces choisies.

Outils et infos pratiques

Lieux de renseignement

La Maison Paris Nature de la Ville de Paris (Agence d'écologie urbaine, Direction des Espaces Verts et de l'Environnement)

La Maison du jardinage de la Ville de Paris (Agence d'écologie urbaine, Direction des Espaces Verts et de l'Environnement)

Guides

Site Internet

Gestiondifférenciée.org

Tutos

Les périodes de bouturage diffèrent selon les plantes.

Automne : les différentes étapes pour planter facilement en automne des bulbes en pot ou en pleine terre !

Eté : grâce à cette vidéo, préparez pas-à-pas vos boutures de fin d’été.

Printemps :

Pour débuter, voici quelques conseils simples pour vos premiers semis ! 

D'ailleurs, réalisez vous-même vos petits pots en papier recyclé pour vos semis.

Enfin, préparez pas-à-pas vos boutures de printemps. 

Octobre 2017

Commentaires

Portrait de AXIOMA FRANCE

Produits naturels :

Bonjour,

 

il est reconnus qu'en France, 60% des sols sont pollués, tassés à cause de l'utilisation intensive de produits agrochimiques. Les produits naturels sont difficiles à trouver car certains laboratoires vendent des bactéries, champignons... Une question alors: Pourquoi les acheter alors que le sol les produits naturellement???

C'est toute la démarche d'AXIOMA FRANCE, une jeune entreprise Corrézienne qui conçoit des produits naturels à base d'extraits de plantes. Ces extraits apportent des informations au sol qui va "travailler" de lui même pour créer de l'humus. Les apports d'engrais seront inutiles car la plante sera capable d'assimiler la nutrition du sol et celui ci sera structuré pour de nombreuses années. Plus d'infos sur axioma-france.com

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.