Vous êtes ici

Livraisons responsables

Acteurs du Paris durable - Livraisons responsables
3 acteurs sont intéressés
Mots clefs : commerçant, conducteur, entrepreneur, solidaire
La livraison en vélo-cargo ou en scooter électrique a un peu plus de classe qu'en camionnette à fumée noire. Surtout, c'est la meilleure solution pour lutter contre l'émission de CO2 et le trafic routier. Il ne reste plus qu'à passer la première.

L'essentiel

Les autres bonnes raisons d’opter pour des livraisons responsables

  • Parce qu’en ville, un vélo c’est plus efficace !
  • Parce qu’on peut tous mieux vivre en ville… sans pot d’échappement !

Brève définition

Opter pour des livraisons responsables consiste à préférer des transports peu polluants pour livrer les lettres, colis et commandes de ses clients. Ainsi, sont diminués les émissions de CO2, la pollution, les dépenses énergétiques, le trafic et les dépenses inutiles.

Le saviez-vous ?

Le contexte, les enjeux

  • En France, le secteur des transports est aujourd'hui le premier consommateur de produits pétroliers et émetteur de CO2 avec 34% des émissions. L’impact des déplacements quotidiens liés à l’activité de livraison est donc élevé pour l’environnement. Proposer des livraisons responsables permet de maîtriser cet impact.
  • En outre, les livraisons de marchandises représentent environ 20 % des déplacements en ville, ce qui est une part non négligeable du trafic routier quotidien et provoque des embouteillages.
  • 52 % des Parisiens sont exposés à un niveau de bruit considéré comme élevé ou très élevé, et à ce titre dangereux pour la santé

Quelques chiffres clés

  • Selon l’OMS, la voiture constitue la première source de pollution de l’air urbain, responsable de 400 000 « décès prématurés » par an en Europe, dont 30 000 en France.
  • En utilisant la voie fluviale comme moyen de transport on consomme 3,7 fois moins de carburant et on rejette 4 fois moins de CO2 que le transport routier.
  • L’objectif du Plan Déplacement de la Ville de Paris est une réduction de 60% des émissions de gaz à effet de serre dus à la circulation, d’ici 2020.

Petite histoire parisienne

La Ville de Paris a décidé d’agir pour diminuer la pollution et l’encombrement causés par les nombreuses livraisons en mettant en place quelques règles simples. Changement des horaires, temps limité, etc. Une d’entre elles est le nouvel outil, le « disque livraison Marchandises », qui est désormais obligatoire afin d’indiquer son horaire d’arrivée sur l’aire de livraison. Il permet également de préciser la motorisation de son véhicule, informant de sa qualité environnementale. Ainsi, les conducteurs sont responsabilisés, et conscients de l’impact qu’ils peuvent avoir sur l’environnement.

Ils l'ont fait

Un exemple

Qui ?

Certibruit

Quoi ?

L'association CERTIBRUIT propose des livraisons de nuit, pour désengorger le trafic routier de jour, mais sans bruit. L’association délivre le label "Livraison de nuit respectueuse des riverains" aux distributeurs et restaurants qui souhaitent choisir ce type de livraisons. Par la signature d’une charte, les entreprises certifiées s’engagent à mettre en place des livraisons silencieuses et moins polluantes : le matériel utilisé doit être silencieux, les aires de livraison sont aménagées, les livreurs reçoivent une formation pour être sensibilisés au bruit, un organisme indépendant contrôle le respect de ces règles, etc. En communiquant sur cette solution, l’association encourage la participation des collectivités locales, afin qu’elles incitent les enseignes à faire des efforts lors de leurs livraisons.

Sur le long terme, l’association contrôle la mise en place de ces projets, calcule les impacts positifs sur l'environnement et intègre une amélioration continue du dispositif.

Où ?

Partout en France

À vous de jouer

Par où commencer ?

Organiser

1 Effectuez un bilan carbone de l’entreprise : c'est une méthode de comptabilisation des émissions de gaz à effet de serre à partir de données facilement disponibles pour parvenir à une bonne évaluation des émissions directes ou induites par l’activité ou le territoire.
2 Évaluez le poids du transport dans le bilan carbone en comptabilisant les émissions liées au transport vers les clients, à l’approvisionnement des fournisseurs et aux trajets domicile-travail des salariés.
3 Intégrez de nouveaux modes de livraison alternatifs dans une stratégie globale de réduction de l’impact de l’activité sur l’environnement. Les moyens de livraison traditionnels ne sont pas adaptés car surdimensionnés : les camionnettes – qui pèsent une tonne - transportent moins de 100 kg et ne parcourent en moyenne que 15 kilomètres sur les zones à livrer.
4 Il est possible d’innover en optant pour des nouveaux modes de livraison :
  • Vélo triporteur à assistance électrique
  • Vélo et Vélo-cargo
  • Véhicule électrique (voiture ou scooter)
  • Voiture hybride
  • Véhicules fluviaux. Le mode de livraison doit prendre en compte la nature du chargement (produit frais, fragile, poids..), et la durée du trajet.
5 Dans le cas où les produits livrés sont emballés, proposer des contenants plus grands pour limiter le recours à de petits emballages individuels. Optez pour des emballages réutilisables ou au moins biodégradables.

Motiver

  • Expliquez à votre hiérarchie/vos employés que le bilan carbone a un intérêt stratégique pour les entreprises : c’est un vecteur fort de communication en interne comme en externe. Il permet de développer un nouvel axe de travail commun avec les clients et les fournisseurs, et rime souvent avec une diminution de la facture énergétique.
  • Proposez à vos clients de réaliser leur bilan carbone et de consulter la quantité totale d’émissions de CO2 qu’ils ont évitées grâce à votre service écologique.

Financer

  • Les entreprises peuvent bénéficier d'avantages financiers lors de l’acquisition de véhicules plus propres :
    • crédit d'impôt
    • remboursement de la Taxe Intérieure de Consommation sur le Gaz Naturel (TIGCN)  ou de la Taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers (TIPP)
    • récupération de TVA
    • exonération totale ou partielle de la taxe sur les véhicules de société (TVS)
    • aides de l’ADEME
  • Pour les entreprises, il existe également d’autres aides techniques et financières. Elles sont notamment proposées par l’ADEME, le «Conseil en Mobilité » et la chambre de commerce et d'industrie (CCI).
  • Pour les véhicules électriques et le vélo, l’investissement dans l’équipement sera rapidement amorti par l’absence de dépenses en carburant. Vous pouvez également recevoir une subvention pour les Vélos à Assistance Electrique (voir fiche « Se déplacer à vélo »).

Les astuces

Les clés du succès

  • Communiquez et mettez en avant le mode de livraison écologique et l’impact sur le bilan carbone du client.
  • Avant de vous lancer, entrez en contact avec des prestataires déjà expérimentés en livraisons responsables qui auront de bons conseils sur le nombre de véhicules à avoir, les durées de parcours et les quantités, etc.

Vigilance

Certains produits peuvent être inadaptés à la livraison à vélo ou en triporteur.

Outils et infos pratiques

Guides

Sites Internet

Commentaires

Portrait de LOULI KIDS & GO

Comme Yannick : Je partage l'avis de yannick sur le cout du transport qui rebondi sur le cout produit client . Mon activité de livraison démarrant , il m'est encore impossible de financer un mode de transport en propre . Nous avons donc opter pour le vélo, les transport en commun, puis l'auto partage, puis depuis peu le mode electrique en voiture partagée (pour ne pas le citer Autolib). Nous incitons nos clients à venir sur Paris le moins chargés possible pour utiliser les transport en commun et non leur voiture . Nous ne souhaitons pas pour autant polluer pour leur livrer les produits souhaités . Nous utilisons une voiture au coup par coup et donc au cout par cout pour le client

Portrait de Marché sur l'eau

Transport fluvial : Mutualisons les transports fluviaux, pourquoi ne pas partager les bateaux ? Pourquoi ne pas remettre en route des liaisons régulières ? Chacun (entreprises, artisans et particuliers) pourrait utiliser la voie d'eau plus facilement, par exemple en louant un espace sur un trajet, comme pour le train !

Portrait de ymigotto

Bravo ! : Cette initiative est pleine de vertus : elle devrait même permettre de se rendre compte que privilégier l'environnement et la planète permet parfois de baisser le coût du produit pour le client

Pour donner votre avis, commenter et poser vos questions, vous devez d'abord vous inscrire ou vous connecter sur le site.